Crèmes contre les hémorroïdes

Écrit par les experts Ooreka
Crème sur doigt

Il existe de nombreux traitements contre les hémorroïdes : les crèmes, les médicaments, les traitements en cas de crises hémorroïdales ou contre la constipation, et les opérations. Il existe aussi des remèdes naturels, comme l'acupuncture, l'homéopathie, la phytothérapie, ainsi que l'alimentation et le sport.

En cas de douleurs limitées ou de simple gêne, l'application de traitements locaux, crèmes ou pommades, peut être efficace.

Les soins d'hygiène locaux

Souvent, les hémorroïdes saignent, démangent...Pour éviter les infections et limiter les douleurs, mieux vaut éviter de s'essuyer avec du papier toilette après les selles.

Une petite toilette avec un savon doux ou une lingette pour bébé, ou simplement de l'eau, sera moins irritante.

Vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien, car il existe des lotions moussantes aux propriétés adoucissantes, très utiles si vous souffrez de démangeaisons.

Ne vous séchez pas en frottant avec une serviette, utilisez au besoin un sèche-cheveux.

Faire des bains de siège pour soulager la douleur

Si vous avez des douleurs importantes dues à un caillot, vous pouvez prendre des bains de siège dans de l'eau tiède sans savon, 3 ou 4 fois par jour, pour vous soulager.

En cas de démangeaisons, des bains de siège dans de l'eau froide ou des compresses froides vous feront du bien.

Crèmes et pommades

Pour soulager la douleur et les démangeaisons, il existe de nombreux traitements locaux se présentant sous forme de pommades (hémorroïdes externes ou extériorisées) ou de suppositoires (hémorroïdes internes).

  • Pommades : certaines crèmes anesthésiantes ou apaisantes (à base d'hydrocortisone) peuvent atténuer les symptômes. En cas de caillot (thrombose), votre médecin pourra vous proposer des pommades anti-inflammatoires contenant aussi un anti-coagulant (héparine)
  • Suppositoires : ils peuvent anesthésier la zone anale pour atténuer la douleur, et ont aussi un rôle anti-inflammatoire et lubrifiant, ce qui facilite la défécation.

Il faut savoir que ces traitements sont efficaces pendant les crises, mais qu'ils n'ont aucune action préventive. Il est donc inutile de les employer de façon prolongée.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !