Hémorroïdes et grossesse

Écrit par les experts Ooreka

Chez la moitié des femmes sujettes aux crises hémorroïdaires, c'est au cours de la grossesse que la maladie apparaît pour la première fois.

La grossesse déclenche les crises hémorroïdaires

Très souvent, les premiers symptômes de la maladie hémorroïdaire surviennent au cours de la grossesse ou de l'accouchement. Les causes de ce phénomène ne sont pas bien connues, mais plusieurs facteurs jouent un rôle :

  • Les modifications hormonales caractéristiques de la grossesse influent sur le débit du sang et donc le diamètre des vaisseaux, surtout dans la région utérine et pelvienne.
  • Le « poids » du bébé sur le bas du ventre, la constipation fréquente pendant la grossesse et les efforts requis pour se déplacer au troisième trimestre peuvent déclencher la maladie.
  • Lors de l'accouchement, le fait de pousser contribue à déclencher l'extériorisation des hémorroïdes. Ainsi, une femme sur 5 souffrira de maladie hémorroïdaire après son accouchement.

Comment prévenir ce type d'hémorroïdes ?

Au cours de la grossesse, plus d'une femme sur 3 souffre de constipation. Or, la constipation est un facteur déclenchant fréquent de la crise hémorroïdaire.

Il est donc très important de prévenir la constipation en mangeant davantage de fibres et en ayant si besoin recours à des laxatifs doux (demandez toujours conseil à votre médecin).

Le traitement des hémorroïdes pendant la grossesse

Si les symptômes sont trop douloureux ou qu'il y a des saignements, parlez-en à votre médecin. Rappelez-vous que la plupart des anti-inflammatoires (ibuprofène, aspirine, etc.) sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Votre médecin pourra toutefois vous prescrire certains médicaments sans danger pour soulager vos symptômes. Le plus souvent, ces troubles régressent après l'accouchement, mais risquent de réapparaître aux grossesses suivantes.

À noter : suite au décret n° 2017-550 du 14 avril 2017, trois pictogrammes d'alerte sont progressivement mis en place sur les boites de médicaments présentant des effets néfastes pour le fœtus.


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !