Hémorroïdes : qui est concerné ?

Sommaire

Les hémorroïdes sont un sujet tabou, et il est difficile d'estimer leur fréquence dans la population.

Une maladie probablement très fréquente

Il est difficile d'estimer la fréquence de la maladie hémorroïdaire dans la population, les études montrant des résultats très variables (de 5 à 85 % !). De manière générale, on considère qu'une personne sur deux au-delà de 50 ans est sujette aux hémorroïdes.

Cela étant, les premières crises peuvent apparaître avant 30 ans, et leur fréquence augmente avec l'âge. Elle est maximale entre 45 et 65 ans.

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Hémorroïdes : hommes et femmes à égalité, ou presque

La maladie hémorroïdaire touche à peu près autant d'hommes que de femmes :

  • Cependant, la grossesse est une période très propice aux hémorroïdes, ce qui explique que beaucoup de femmes enceintes soient touchées.
  • En outre, chez les femmes, les périodes menstruelles favorisent les crises, en raison des modifications hormonales qui ont un impact sur les vaisseaux sanguins.
  • Enfin, il existe certains facteurs prédisposant à la maladie, comme une mauvaise hygiène alimentaire, une constipation chronique ou un manque d'activité physique.
Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Hémorroïdes du point de vue émotionnel

Si on se place d'un point de vue émotionnel (biodécodage) et qu'on considère que les hémorroïdes sont la résultante d'un conflit, ils pourraient traduire :

  • la nécessité d'éliminer un déchet (tout évènement vécu comme tel peut être en cause) pour des hémorroïdes externes ;
  • la même chose mais avec une notion de crasse (on nous a vraiment fait un « sale coup » qu'on cherche à oublier) en cas d'hémorroïdes internes.

Par ailleurs, les personnes victimes d'hémorroïdes seront souvent des personnes qui ne tirent jamais les leçons des mauvaises expériences qu’elles vivent, qui ont un mauvais « retour d’informations ».

Aussi dans la rubrique :

Comprendre les hémorroïdes

Sommaire