/ / /
/

Pourquoi retirer les caillots en cas d’hémorroïdes externes ?

Pourquoi retirer les caillots en cas d’hémorroïdes externes ?

Question posée par Anonyme 18/03/2010

À quoi sert de retirer les caillots en cas d'hémorroïdes ?

Suivre la discussion |
| Signaler
Répondre

Vous devez être membre expert pour répondre à cette question.
Rejoindre notre réseau d'experts

1 réponse d'expert

josiane d.

editrice d'info et de conseils santé

Expert

39 votes réponse utile

Le 18/03/2010

Si vous souffrez d’hémorroïdes externes, il est fréquent que celles-ci se compliquent par une thrombose, c’est-à-dire qu’un caillot de sang dur se forme à l’intérieur du « sac » hémorroïdaire. Cela cause des douleurs importantes et retarde la cicatrisation, c’est pourquoi il peut être nécessaire de retirer le caillot. Cette intervention, appelée thrombectomie, est effectuée pendant la crise hémorroïdaire par le médecin, qui pratique une petite incision et extrait le caillot. Cela peut augmenter les saignements mais la cicatrisation se fait ensuite rapidement.



Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
judith arequion

formatrice en massage bien-être | espace renaitre, paris strasbourg

Expert

erick dietrich

docteur en médecine, sexologue, psychothérapeute | centre de formation en thérapies et coaching

Expert

guy roulier

ostéopathe, posturologue, naturopathe, phyto-aroma | naturemania.com

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Pour aller plus loin



Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.